BLOGGING SINCE 2004

Bienvenue sur mon fidèle blog ! J’y rédige sur mes passions et y partage diverses expériences personnelles depuis plus ou moins toujours.

Je ne sais pas si cela provient du fait d’écrire et de poser les choses, du fait de partager sur des sujets qui me sont chers ou simplement de l’autosatisfaction que je tire d’un article que j’estime bien torché, mais blogger est une occupation qui m’apaise et m’aide à me replonger à posteriori dans mes souvenirs.

J’espère que vous trouverez des informations pertinentes pour vos recherches et qu’à votre tour, vous partagerez les vôtres pour faire avancer le grand schmilblick de l’Internet.

Dernier point : aucun article, avis, bannière ou mention sur ce site n’est sponsorisé, ni négociable. 

Bon surf, bonne lecture & belle journée,

Max Von Fuzz

« Parfois je vis des hauts, parfois je vis des bas,
mais la plupart du temps, je vis ma vinaigrette »

Marc Drouin

ME, MYSELF & MAX

• Rock’n’Roll since 1985,
• Mari comblé,
• Papa ours,
• Entrepreneur @ Impact Santé,
• Sonic Sherpa @ Hard Stuff Box,
• Music Gear Lover #myGAS,
• Musicien #NoBand (basse, guitare, MAO),
• Photographe amateur,
Rédacteur passionné,
Backer (crowdfunding),
• Citoyen concerné,
• Observateur consterné,
• Épicurien avoué.

Twitter • InstagramLastfm • LinkedIn

. : TO DO IS TO BE : .

 

 

 

DEAD DRUNK
D I S S I D E N T S

(un jour… peut-être)


 

C’EST L’HISTOIRE D’UN BLOG

WEBSITE STORY 

Tout commença par un site destiné à diffuser des synthèses durant mes études secondaires : un petit portail de téléchargement bien utile à mes camarades de classe, avec quelques infos sur moi. On n’appelait pas encore cela un blog, mais plutôt un site personnel. C’est également à cette époque que j’ai commencé à m’improviser webdesigner et où j’ai eu l’envie de lister mes créations sur la toile en vue d’un job.

Hébergeant également un forum privé entre potes et désirant partager des albums photo facilement (j’ai couvert la Guindaille liégeoise pendant 5 ans comme photographe pour Lecarre.com), l’idée de tout centraliser à un seul et même endroit est vite apparue comme étant la solution idéale. C’est ainsi que d’un site « portfolio », je me suis tourné vers « blogfolio » : 50% blog, 50% portfolio.

Rappelons qu’à l’époque, les réseaux sociaux n’existaient pas et que les publications étaient plus personnelles – genre « Les photos de la St Torè sont disponibles », « J’ai mis à jour la section X et Y », « De retour de vacances », « j’ai eu un problème avec l’hébergeur »

Les articles plus approfondis (review de concerts, récits de voyages, « critiques » cinéma, avis expo, test de matos, etc.) sont arrivés par la suite.  En effet, après plusieurs expériences de contribution collaborative foireuse  : « Quitte a écrire, autant écrire pour moi plutôt que pour des webzines ou forums ». La fin du forum du magazine GuitarPart a été le déclencheur et j’ai commencé à rapatrier sur mon blog tous les articles disséminés un peu partout sur la toile.

Si ma manière d’envisager le contenu du site a donc pas mal évolué depuis 2004, j’éprouve toujours le même plaisir à l’alimenter malgré le temps qui vient souvent à manquer.

Je ne sais pas si cela provient du fait d’écrire et de poser les choses, du fait de partager sur des sujets qui me sont chers ou simplement de l’autosatisfaction que je tire d’un article que j’estime bien torché, mais blogger est une occupation qui m’apaise et m’aide à me replonger à posteriori dans mes souvenirs.

 

MERCI LES INTERNETS 

D’autre part, j’ai beaucoup appris grâce web et blogger est en quelque sorte ma manière de lui rendre la pareille, ma façon de participer à cette grande auberge espagnole.

Dans le même élan, ces avis sont également partagés sur les différentes plateformes sociales actuelles telles que Trip Advisor, Untappd, Vivino, Lesnumeriques.com, Guitariste.com ou Audiofanzine pour ne citer qu’eux.

C’est important de participer !

 

TECHNIQUEMENT PARLANT 

Les premières versions du site étaient en html simple. C’est d’ailleurs grâce à ça que j’ai débuté dans le web.

Lors de la création du blog a proprement dit en 2004, la v 1.0 d’MXV a d’abord été propulsé par le CMS WordPress – encore rudimentaire à l’époque. Le site est ensuite passé en solution « homemade » à partir de la 2.0 : exit les vieux messages et le CMS, le site allait désormais servir de laboratoire d’expérimentation de développement. Les versions 2.0 (2005), 3.0 (2007) et  3.5 (2009) ont été réalisées en collaboration avec Patrick Petit / superbees (programmeur/intégrateur web).

2011 marque le retour de WordPress comme plateforme de la version 4 d’MXV.be : WP étant désormais nettement plus modulable et plus évolutif. La version 6 actuelle tourne toujours sous WordPress. Hormis un changement graphique de temps en temps et des adaptations d’ordre ergonomique, plus rien ne bouge. 

A noter également que MXV.be ne s’est pas toujours appelé de la sorte :

– « damax.tk » (5 versions différentes entre 2001 et début 2003),
– « kaRma.tk » (2003)
– « myMAX.be » (fin 2003, création du blog)
– « IaMax.be » (en synonyme, de 2004 à 2009)
– « MXV.be » (2004 à nos jours)